Importation en cours...

  1. Diminuer la taille du texte
  2. Augmenter la taille du texte
  3. Imprimer
  4. Envoyer ce contenu par mail
  5. Accueil

"7 ans de PRU... et après ?" le 13 janvier 2012 à Orléans


Img_13jan2012_webmini.jpgVilles au Carré et l’Union Sociale pour l'Habitat (USH) du Centre se sont associés pour organiser une journée d’échanges sur l'après-PRU en région Centre : "7 ans de Projets de Rénovation Urbaine… et après ?". Cette rencontre s’est déroulée le 13 janvier 2012 au CRDP d'Orléans, en présence de Maurice LEROY, Ministre de la Ville chargé du Grand Paris.

 

 

 

 synthese.jpg

Synthèse de la journée (pdf)

ateliers.jpg 

Restitution détaillée des ateliers (pdf)

 enquete.jpg

Synthèse de l'enquête qualitative

"7 ans de PRU... et après ?" (pdf)

 

Objectifs de la journée

  • Dégager les axes stratégiques permettant de bien terminer les projets de rénovation urbaine, d’en pérenniser les acquis et d’engager les suites jugées pertinentes et nécessaires.

  • Préparer les sorties de Convention ANRU et contribuer à la préparation des futurs Projets Stratégiques Locaux (PSL).

  • Alimenter un débat interinstitutionnel en région Centre, ouvert aux régions Poitou-Charentes et Limousin, sur les enjeux de l’après PRU.

  • Publier une contribution partagée sur l’après-PRU


Déroulé de la rencontre

L’enquête sur le point de vue de collectivités et de l’État et une restitution synthétique seront publiées en fin de premier trimestre.

Matin

Serge GrouardLes participants ont été accueillis par Serge Grouard, député-maire d’Orléans, qui s’est félicité de la réussite d’Orléans en matière de rénovation urbaine. Elle est le fruit de la conception forte du projet, de la qualité du partenariat et de la prise en compte de trois priorités du volet humain : la sécurité, la réussite éducative et l’emploi.


Jean-Patrick GilleJean-Patrick Gille, député d’Indre-et-Loire et président de Villes au Carré, a ouvert la matinée en constatant avec plaisir que le thème de la journée est pleinement d’actualité car il a mobilisé près de 180 personnes. La journée donne de la visibilité à l’activité de Villes au Carré. Il remercie le Ministre de revenir après avoir participé à l’assemblée générale et pour son soutien aux centres de ressources. Au vu du bilan des PRU réalisé par Villes au Carré, il retient la dimension consensuelle rare et le besoin d’un travail de coopération étroite entre l’ANRU et l’ACSE pour une approche plus globale des projets.


Philippe VareillesPhilippe Vareilles, directeur général d’Hamoval et Bâtir Centre et président de l’USH Centre a rappelé l'ampleur des projets de rénovation urbaine dans la région à propos desquels  l'USH a réalisé une étude "Bilan des projets de RU en région Centre" (pdf) en septembre 2010 . Il a témoigné de l'amélioration de la qualité de vie dans les quartiers et de l'introduction de la mixité sociale. Dans le contexte de crise actuelle, ces acquis sont cependant fragiles et il reste encore beaucoup à faire pour terminer l'ensemble des chantiers programmés.

 

François BonneauFrançois Bonneau, président de la région Centre, considère qu’il est essentiel de faire un bilan des 7 ans de rénovation urbaine et remercie Villes au Carré et l’USH Centre de leur initiative. Le conseil régional est associé au financement de la rénovation urbaine à travers les contrats territoriaux (contrats d’agglomération, contrats villes moyennes). Il attend de cette journée un retour sur les améliorations  de la vie des habitants des quartiers apportées par les opérations de RU, pour réfléchir collectivement à la deuxième génération de PRU et à la manière dont le Conseil régional pourrait investir ces problématiques dans la durée. Il y aura encore besoin des élu-es et des professionnel-les comme des initiatives associatives et de la mobilisation des habitants pour réussir dans le temps la rénovation urbaine.


Gérard Hamel, député-maire de Dreux et président de Dreux Agglomération est intervenu le matin en sa qualité de président de l’ANRU en rappelant les chiffres clés de la rénovation. Il confirme que les PRU de la région Centre sont bien avancés.

 

Chiffres clés
485 quartiers en rénovation, plus de 3 millions d'habitants et 42 Milliards d'euros d'investissement, dont 12 pour l'État.
En région Centre :
12 PRU et 11 opérations isolées, soit 1,4 mds € investis

 

Gérard HamelAvec tous les élus du club des maires des villes et présidents d'EPCI de la RU, il appelle à un PRU 2, pour poursuivre et achever les efforts engagés.

Il faudrait que le PRU 2 soit au moins du même niveau que le PRU 1, avec des financements plus étalés dans le temps.
Il faudra trouver des modes de financement innovants à court et long terme grâce à la prise de risque du privé.
Il souhaite que le PRU 2 permette de développer dans la durée une politique volontariste, notamment pour les copropriétés dégradées et l'habitat précaire en Outre Mer, en associant d'autres acteurs comme l'ANAH.

Il faudra que le PNRU 2 prenne obligatoirement en compte les problèmes qui se posent aux habitants des quartiers : l’emploi, la sécurité, l’éducation…  car ils sont très liés à la rénovation urbaine.
Les plans stratégiques locaux (en expérimentation sur 10 sites dont Châteauroux et Rochefort) et la Gestion Urbaine de Proximité sont des enjeux vitaux pour réussir le volet social de la RU.
Il a invité les acteurs à bien terminer les projets et à s’engager dans des modalités exigeantes de gestion renforcée des quartiers.

Dans l’attente des décisions du gouvernement sur le PRU 2, Il met en garde contre les risques d’un phénomène de “stop and go”.


Laurence DiniLaurence Dini, consultante à Gerau Conseil, a présenté deux enquêtes qualitatives sur les PRU en région Centre (support de présentation, pdf), l’une commanditée par l’USH Centre en 2010 et qui traite plus spécifiquement du point de vue des bailleurs, et l’autre commanditée par Villes au Carré en 2011 sous l’angle des villes et des agglomérations et des services de l’Etat. En région Centre la RU s'est déployée très tôt dès 2004-2006 à travers quelques grandes opérations et une multitude de petits projets structurants, ce qui donne du recul. Châteauroux a terminé son projet de rénovation urbaine et en est déjà au stade de l’élaboration d’un plan stratégique local expérimental pour assurer la pérennité des acquis de la RU.
Il ressort des enquêtes que les PRU sont perçus comme un véritable déclencheur de transformations urbaines qui a remis en mouvement le potentiel des quartiers et fait levier sur le développement social local. L’obligation d’entrer dans une démarche de partenariat s’est avérée être un atout considérable qui a fait évoluer les pratiques professionnelles. Pour accompagner et faire vivre ces quartiers, l’attention doit maintenant être portée sur la GUP, ce qui fait l’objet des ateliers de l’après-midi.

 

Pour compléter et illustrer cette présentation, quatre tables rondes ont permis d'avoir le point de vue des collectivités territoriales et des bailleurs autour de thématiques centrales  et partagées :

  1. La rénovation urbaine à l’épreuve des marchés « détendus », avec Denys Robiliard, maire‐adjoint de Blois chargé du PRU, et Bernard Pasdeloup, directeur général de Jacques Coeur Habitat et Bourges Habitat ;

  2. Mixité sociale et parcours résidentiels, avec Philippe Le Breton, maire de Joué‐lès‐Tours, vice‐président de Tour(s)Plus chargé du développement économique, Conseiller général d’Indre‐et‐Loire chargé du logement, de l’habitat et de la politique de la ville, et Jacques Borbon, directeur général de Terre de Loire Habitat ;

  3. La gestion des quartiers rénovés, avec Thierry Poisle, maire‐adjoint de Bourges chargé du logement social et de la sécurité, et Didier Loubet, directeur général de Tour(s) Habitat et de la SA La Tourangelle ;

  4. Quel cadre futur pour les partenariats locaux ? Quel devenir des équipes projets ?, avec Philippe Vareilles, directeur général d’Hamoval et Bâtir Centre, et Gilles Coatrieux, directeur des politiques solidaires et de l'attractivité du territoire à la Communauté d'Agglomération Castelroussine.

Laurence Dini, Bernard Pasdeloup, Denys Robiliard, Philippe Le Breton, Jacques Borbon Laurence Dini, Thierry Poisle, Didier Loubet, Gilles Coatrieux, Philippe Vareilles


Web_Leroy.jpgMaurice Leroy, Ministre de la Ville a conclu la matinée en rendant un hommage appuyé aux acteurs et au président de l’ANRU et à ses équipes. Il est venu pour “écouter, s’imprégner et ressentir”. Il a rencontré toutes les associations d’élus et attend un rapport d’inspecteurs généraux et rendra bientôt son rapport au Premier Ministre.

Il a rassuré les participants en affirmant très solennellement que l’acte 1 de la rénovation urbaine irait à son terme et que les financements seraient versés dans leur intégralité, grâce à l’obtention d’un arbitrage récent. Il a salué la contribution du conseil régional du Centre, le rôle déterminant d’Action logement et des partenaires sociaux.
Il est convaincu qu’un acte 2 de la rénovation urbaine sera engagé, quel que soit les résultats des prochains rendez-vous électoraux car la réussite de la rénovation urbaine et la nécessité d’aller plus loin font l’objet d’un rare consensus.
Il préconise de s’attaquer de manière plus forte aux  problèmes de copropriétés dégradés et à l’habitat indigne, avec un volet renforcé pour l’outre-mer. Il proposera un volet “villes moyennes”.

Enfin il s’est prononcé en faveur d’un contrat unique qui conjugue l’humain et l’urbain après 2014, au vu des expérimentations des CUCS et des projets stratégiques locaux. Il faudra y associer les autorités organisatrices de transport. Les priorités seront l’éducation, l’emploi et la sécurité.

Il a fait proroger les ZFU pour 3 ans et  fait le nécessaire pour que les crédits de l’ACSE soient accordés dans les plus brefs délais aux associations comme l’année dernière.
Il a aussi donné des consignes pour que les centres de ressources continuent d’être soutenus car ils apportent un appui indispensable à l’ingénierie.

Ses visites de terrain confirment toutes que les PRU mettent du temps et qu’il ne faut pas attendre la fin de l’acte 1 pour préparer l’acte 2, il faut au contraire anticiper. Chaque équipe doit préparer au mieux la sortie des conventions et un plan stratégique local. Il a conseillé à tous de rester mobilisé, d’avoir des projets et de préparer les dossiers pour être prêt quand les dispositifs se mettront en œuvre.


Après-midi

Gérard Hamel, en sa qualité de député-maire de Dreux et président de Dreux Agglomération, a témoigné sur la conduite du PRU de Dreux et sa vision du sens à donner  aux opérations de rénovation urbaine. La réussite et la pérennité des investissements de la rénovation urbaine passeront par une bonne gestion des quartiers rénovés, grâce à des engagements de partenariats et des actions qui s’inscrivent dans un projet de territoire, avec un contrat unique conclu sur la durée du mandat.

 

Suite à cette plénière, trois ateliers simultanés sur les enjeux de gestion et le changement d'image ont été proposés (lire la présentation détaillée des ateliers)

  1. La place de la gestion dans la gouvernance locale, animé par Cécile Jamet, chargée de mission accompagnement social et GUP au GIP RU de Bourges, avec  Joël Lachaud, adjoint au maire d’Angoulême chargé de la démocratie locale et l’accessibilité, Meriem Panazol, responsable de la direction de la citoyenneté et du développement social à Angoulême, Olivier Pasquet, directeur général de LogemLoiret, et Marie Desblé, chargée de mission en développement social à LogemLoiret. Le point d'étonnement et la conclusion ont été assurés par Michèle Esposto, responsable du département Anru et Cadre de Vie au SG‐CIV.

  2. Le changement d'image des quartiers, animé par Clara Moussaud, chargée de projet Gestion Urbaine de Proximité à Tour(s)Plus, avec Isabelle Baranger, vice‐présidente chargée de la cohésion sociale à la Communauté d’Agglomération d’Orléans, conseillère municipale déléguée auprès du maire d’Orléans à l’emploi et à la politique de la ville, Célia Marc, directrice du GPV Orléans La Source, Cécile Rémy, chargée de mission au GPV Orléans La Source, et David Marie-Anne, chargé de mission PRU aux Résidences de l’Orléanais. Le point d'étonnement et la conclusion ont été assurés par Didier Gosset, chargé de mission territorial à l’Anru.

  3. La présence humaine de proximité dans les quartiers, animé par Brigitte Jallet, directrice de l’USH Centre, avec Marc Gricourt, maire de Blois, conseiller général du Loir‐et‐Cher, fondateur de "Quartier Proximité", Pierre Borde, délégué du Préfet d’Indre‐et‐Loire pour les quartiers du Sanitas et de l’Europe à Tours, Patrick Vannier, responsable du service Proximité à Tour(s) Habitat, et Yannick Lamy, responsable Prévention et sécurité de LogemLoiret. Le point d'étonnement et la conclusion ont été assurés par Éric Lenoir, directeur de la prévention de la délinquance et de l’habitat à l’Ascé.

Atelier 1 : La place de la gestion dans la gouvernance locale Atelier 2 : Le changement d'image des quartiers Atelier 3 : La présence humaine de proximité dans les quartiers

 

 

Documents à télécharger (pdf)

 

- Livret du participant (note sur les enjeux de la journée, programme, présentation des enquêtes qualitatives sur les PRU en région Centre, chiffres clés, notes sur le PSL et le Cucs expérimental...)

 

Atelier 1 : La place de la gestion dans la gouvernance locale

- La gestion urbaine et sociale de proximité à Angoulême, par Joël Lachaud, adjoint au maire d’Angoulême chargé de la démocratie locale et l’accessibilité, et Meriem Panazol, responsable de la direction de la citoyenneté et du développement social à Angoulême

- Présentation de Logemloiret, par Olivier Pasquet, Directeur général de LogemLoiret, et Marie Desblé, chargée de mission en développement social à LogemLoiret

 

Atelier 2 : Le changement d'image des quartiers

- Le changement d'image des quartiers, par Célia Marc, directrice du GPV Orléans La Source

- L'action sur l'humain, levier majeur pour changer l'image du quartier, par Isabelle Baranger, vice‐présidente chargée de la cohésion sociale à la Communauté d’Agglomération d’Orléans, conseillère municipale déléguée auprès du maire d’Orléans à l’emploi et à la politique de la ville

- Processus de concertation et de communication, par Cécile Rémy, chargée de mission au GPV Orléans La Source

- Enquête sur l'image du quartier de La Source, par Cécile Rémy, chargée de mission au GPV Orléans La Source

 


LOGO_AVEC_2_LIGNES_SITE.jpg

USH-Centre.jpg

 

LogoMinVille.jpg

 

 

Logo_prefcentre-L.jpg

Région-Centre.jpg

cdc_rvb_couleur_n.jpg

Anru-XS.jpg

 


En complément

Anru : bilan et perspectives
À l’occasion de sa conférence de presse le 25 janvier dernier, l’Anru a présenté le bilan de l’année 2011 ainsi que ses perspectives pour l’année 2012. L’agence a rappelé quelques chiffres clés, notamment les 45 milliards d’euros investis et les 490 quartiers concernés par ses projets, et prévoit d’accentuer la dynamique, notamment au travers de partenariats avec l’Acsé sur les Plans stratégiques locaux.
http://www.anru.fr/IMG/pdf/Conference_de_presse_ANRU_25-01-2010.pdf