contact@villesaucarre.org+33(0)2 47 61 11 85
La région Centre-Val de Loire à l’écoute des villes petites et moyennes

La région Centre-Val de Loire à l’écoute des villes petites et moyennes

Soucieuse de renforcer son armature urbaine pour favoriser un aménagement harmonieux et équilibré de son territoire, la Région Centre-Val de Loire a confié une mission exploratoire à Villes au Carré : identifier concrètement les problématiques majeures de 16 villes petites et moyennes, pôles de centralité [1], confrontées à une perte d’attractivité de leur centre.  

 

› Émergence d’un problème de fond  

En moins de deux années, le lent dépérissement du cœur des villes petites et moyennes est devenu un sujet de préoccupation partagé. L’Etat [2] et ses services, les élu·es et leurs associations, les universitaires et différents experts ou institutions se sont mobilisés pour analyser les évolutions qui conduisent à cette situation préjudiciable pour les territoires et initier les premières réponses.

Yves Dauge[3], fondateur de Villes au Carré, est sans nul doute l’un de ceux qui aura contribué à porter le débat sur la place publique. En avril 2016, dans le cadre du projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (LCAP), le Premier Ministre lui confie la mission de définir les contours d’un plan national d’accompagnement de la mise en œuvre de nouveaux espaces protégés qui articulerait politiques patrimoniales et d’aménagement des territoires. Fervent défenseur d’une approche globale qui passe par des alliances entre territoires et entre acteurs, Yves Dauge remet ses propositions en février 2017. Une expérimentation est aujourd’hui en cours dans vingt villes moyennes des régions Centre-Val de Loire[4], Grand Est et Occitanie.

Mi-décembre, lors de la Conférence des territoires à Rodez, Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires et Julien Denormandie, Secrétaire d’État, annoncent le plan « Action Cœur de ville » dont l’objectif, sur la durée du quinquennat, est de donner une place nouvelle aux villes petites et moyennes qui ont un rôle de centralité.

 

[1]Ces villes et leur rôle de pôle de centralité ont été reconnus dans le schéma régional d’aménagement et de développement durable élaboré en 2011. Il s’agit des 16 villes de Aubigny-sur-Nère, Saint-Amand-Montrond, Vierzon, Châteaudun, Nogent-le-Rotrou, Argenton-sur-Creuse, Le Blanc, La Châtre, Issoudun, Amboise, Chinon, Loches, Romorantin-Lanthenay, Vendôme, Gien et Pithiviers.

[2]Lancement du programme de revitalisation des centres bourgs dans sa phase expérimentale pilotée par le CGET fin 2014. La caisse des Dépôt lance le dispositif Centre-ville de demain en mars 2016. Dix villes ont été annoncées pour servir de laboratoire d’« expérimentations et innovations » : Châlons-en-Champagne, Vierzon, Perpignan, Cahors, Nevers, Valence, Flers, Lunéville et Miramas, Fort-de-France.

[3] Ancien sénateur-maire de Chinon, président de l’association des centres culturels de rencontre et de l’association des biens français du patrimoine mondial, président d’honneur de l’association nationale des villes et pays d’art et d’histoire et villes à secteurs sauvegardés et protégés

[4] Gien, Romorantin-Lanthenay, La Châtre et Sancerre

 

> En région centre-Val de Loire, un focus confié à Villes au Carré sur les cœurs de ville  

Depuis sa création, Villes au Carré anime à la demande de la Région Centre-Val de Loire le réseau des élus des 16 villes petites et moyennes. Ces villes constituent, avec les métropoles de Tours et Orléans et les 6 agglomérations, la trame urbaine de la région ; plus de la moitié d’entre elles ont au moins un quartier inscrit dans la géographie prioritaire de la politique de la ville. Elles sont, au sens de l’Insee, des pôles de service supérieurs, c’est à dire qu’elles offrent au moins la moitié des équipements et services dits de gamme supérieure (hôpital, maternité, spécialités médicales, lycée, hypermarché, cinéma…).

En 2017, année de mise en chantier du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET), Villes au Carré a réalisé, à la demande du Conseil régional, le tour des 16 villes pôles de centralité pour comprendre avec quelle acuité se manifeste la dévitalisation du cœur des villes, comment les équipes municipales et communautaires analysent cette perte de vitalité, comment elles y font face, quels moyens et acteurs sont mobilisés à leurs côtés… Cette première exploration a permis de partager points de vue et expériences entre les élus des 16 villes, la Région et l’État, début novembre, à l’invitation du Conseil régional.

 

› En savoir Plus
Plan national en faveur des nouveaux espaces protégés-Rapport Dauge
Plan « Action Cœur de Ville »
– Dossier de presse « Action cœur de ville » Inventons les territoires de demain
Le plan d’actions « cœurs de villes »
 : note globale d’explication à l’attention des élus des petites villes – APVF – Décembre 2017
Instruction du gouvernement relative au lancement du programme « Action Cœur de ville » :  identification des villes éligibles et premières orientations de mise en œuvre-Janvier 2018