contact@villesaucarre.org+33(0)2 47 61 11 85
Dossier #2 : les espaces publics – Qualification des espaces publics : regards croisés entre élu·es et praticien·nes 2/5

Dossier #2 : les espaces publics – Qualification des espaces publics : regards croisés entre élu·es et praticien·nes 2/5

Les rendez-vous de la revitalisation des centres-villes et bourgs en Centre-Val de Loire – Mardi 15 octobre 2019 à Buzançais

L’espace public est un élément essentiel de la qualité de vie et de l’attractivité des centres-villes et bourgs. Son aménagement doit conjuguer les réponses aux multiples enjeux de sa fréquentation par les habitant·es de tous âges, les acteurs de la cité (commerçants, acteurs culturels, économiques, sociaux) et les touristes. Il doit aussi  prendre en compte le réchauffement climatique : conception, matériaux, végétalisation…des réponses existent. 

 

Comment appréhender les différentes fonctions des espaces publics ? Comment penser les flux de circulation pour des centralités apaisées ? 3 élu·es et 3 praticien·nes étaient invité·es à partager leurs points de vue sur ces sujets. Trois articles rendent compte de cette séquence centrale de la rencontre régionale à laquelle étaient invités : Guy Bergerault, Maire de Châteaumeillant – Vincent Millan, Maire d’Argenton-sur-Creuse – Michèle Yvernault-Trotignon, Adjointe au maire de Buzançais, en charge de l’urbanisme et de l’environnement – Vincent Chardon, Paysagiste DPLG de l’école de Versailles – CAUE 37 – Rodolphe Chemière, Architecte-Paysagiste DPLG, Paysagiste Conseil d’État – Raphaëlle Chéré, Paysagiste conceptrice – Agence [Sativa paysage], Enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois (ENSNP).

 

Intervenants :

  • Vincent Chardon, Paysagiste DPLG de l’école de Versailles – CAUE 37
  • Rodolphe Chemière, Architecte-Paysagiste DPLG, Paysagiste Conseil d’État

 

Faire murir la réflexion globale pour accroitre la qualité des projets

Vincent Chardon intervient en tant que paysagiste conseil du CAUE-ADAC auprès des collectivités d’Indre-et-Loire. Dans ce rôle, il accompagne les élu·es dans les réflexions conduites en amont des projets d’aménagement de l’espace public pour établir et partager un diagnostic et esquisser les réponses adaptées à chaque site. “La concertation commence souvent au sein même des équipes municipales dit-il, pour engager une démarche de projet global et non une approche thématique par thématique, tant les enjeux posés dans et par l’espace public sont interdépendants”. La prise en compte des usages est alors essentielle et enrichissante pour ces projets qui se trouvent à la croisée d’attentes contradictoires qu’il faut réussir à articuler, hiérarchiser… 

 

Vincent Chardon

Rodolphe Chemière

 

“Rééquilibrer les usages de l’espace public” : trois exemples en Centre-Val de Loire

Pour Rodolphe Chemière, “l’espace public en coeur de ville est trop souvent encombré de véhicules, les matériaux d’enrobé (inesthétiques et imperméabilisants) sont présents partout : sur les voiries, les places et sur les espaces piétons”. Quant aux plantations, leur plein épanouissement est peu pensé et les contraintes d’espace imposées leurs sont préjudiciables. La mission du paysagiste-concepteur, explique-t-il, notamment en milieu peu dense où l’utilisation des véhicules est nécessaire, est d’estomper, de réduire l’impact des véhicules, de le modérer sans l’exclure. Les trois réalisations qu’il commente se situent à Châteaumeillant, Argenton-sur-Creuse et Buzançais et visent toutes à trouver un nouvel équilibre entre les véhicules et les piétons/circulations douces, soit par la création de nouveaux espaces publics, soit en aménageant des espaces partagés de qualité, attractifs. 

 

Replay Vidéo 

 

Lire la suite du dossier “La qualification des espaces publics, un levier d’attractivité pour les centres-villes et bourgs : regards croisés entre élu·es et praticien·nes” 3/5

 

Retour au sommaire du dossier

 

Ressources

 

Support de présentation de Vincent Chardon

 

Support de présentation de Rodolphe Chemière