La fresque du climat pour la rentr’écolo de l’université de Tours

La fresque du climat pour la rentr’écolo de l’université de Tours

Depuis deux ans, l’association La fresque du climat lance de grands mouvements de sensibilisation sur les enjeux climat dans l’enseignement supérieur dès la rentrée. En 2019, 10000 étudiant·es y participaient dans plus de 50 établissements. En 2020, ils étaient 100000 ! L’objectif est de se déployer de façon exponentielle. 

Cette année, l’université de Tours relève le défi en organisant la rentr’écolo. Et le 16 septembre 2021, elle propose un grand événement de sensibilisation sur le climat. L’objectif : diffuser dans toutes ses facultés un socle de connaissances communes, construire un premier pilier de la transition, et inviter ainsi largement sa communauté à embarquer dans une dynamique de changement. Ce jour-là, l’université invite 3500 étudiant·es, professeur·es et membres de l’administration à participer dans toutes ses facultés, par petits groupes.

Pour y arriver, elle a lancé cet été un appel à formation de plus de 300 animateurs et animatrices bénévoles, auxquels elle a offert une initiation au jeu la Fresque de Climat. La formation assurée par l’association la Fresque du climat apporte un accompagnement rigoureux au niveau scientifique, avec des supports pédagogiques basés sur l’apprentissage par l’intelligence collective.


La Fresque du climat
est un jeu de 42 cartes, créé par Cédric Ringenbach, ingénieur centralien, ancien directeur du Shift Project et enseignant sur l’énergie et le climat. C’est un support original de vulgarisation scientifique basé sur les rapports du GIEC qui explique le dérèglement climatique de la planète (causes et effets) en 3 heures.
Résumé technique GIEC 2021 – Bon pote
Résumé “grand public” GIEC 2021 – Bon pote
a


Déjà sensibilisés par la COP urgences climatiques et sociales Centre-Val de Loire, trois membres de l’équipe de Villes au Carré se sont formés pour animer chacun un atelier. Une occasion de se former, de répondre à l’appel de l’université de Tours membre fondateur de Villes au Carré, et de participer à la transmission de la prise de conscience de l’enjeu majeur du climat.

On vous en parle :

👉 Hélène Delpeyroux, chargée de mission démocratie permanente : “ animer des ateliers Fresque du climat c’est en soi une des manières de s’activer : la fresque permet une prise de conscience concrète qui touche intimement, qui donne l’ampleur des enjeux à résoudre et provoque de fait un changement chez les personnes qui l’ont expérimentée. Le choix amène à faire bouger à la fois les sphères personnelles, professionnelles et associatives”.

👉 Angelo Dupont, stagiaire sur les transitions : “Après la formation, on ressent très vite l’envie de transmettre aux autres. Le changement climatique est complexe, rendons le commun et partagé par toutes et tous. C’est une opportunité à ne pas louper”.

👉 Cécile Dublanche, Directrice : “Je me suis formée juste après avoir entendu parler du dernier rapport du GIEC sur le dérèglement climatique qui m’a particulièrement interpellée, tant par la gravité des connaissances établies que par l’urgence d’agir pour contenir les pires conséquences. Les changements de comportements individuels sont indispensables mais ne porteront leurs fruits que  si de grandes stratégies ambitieuses sont portées dans toutes les politiques publiques, comme le demande l’ONU à travers les 17 objectifs de développement durable. Je suis convaincue que les territoires doivent démontrer qu’il est possible d’agir concrètement pour les transformations incontournables pour l’avenir.”

Encore plus motivés par cette formation-transmission, le programme de Villes au Carré sera renforcé sur les démarches territoriales de transitions avec l’équipe d’animation du réseau Oxygène de la région Centre-Val de Loire et à travers un nouveau cycle de qualification pour la résilience des quartiers de la politique de la ville.