contact@villesaucarre.org+33(0)2 47 61 11 85
La Région Centre-Val de Loire complète sa panoplie de leviers en faveur des centres-villes

La Région Centre-Val de Loire complète sa panoplie de leviers en faveur des centres-villes

Aux côtés des dispositifs contractuels existants, en particulier des contrats régionaux de solidarité territoriale et des dispositifs en faveur des commerçants, le Conseil régional vient de créer un Fonds régional d’intervention pour la restructuration de l’immobilier commercial en coeur de ville

Le constat qui motive la mise en place de ce fonds expérimental s’appuie sur des analyses récentes qui toutes pointent l’évolution de la vacance commerciale et de manière plus globale la dévitalisation marquée du centre des villes petites et moyennes. Des leviers régionaux préexistaient et apportaient des réponses à différents enjeux (en matière de logements, d’espaces publics, d’équipements publics, de reconquête des friches…), mais aucun n’intégrait la reconquête de l’immobilier commercial.

Parmi ces analyses on trouve celle de de l’Institut pour la Ville et le Commerce réalisée en 2016, le focus produit par Villes au Carré  (téléchargeable à la fin de cet article) à la demande de la Région sur l’échantillon des 16 villes petites et moyennes, pôles de centralité et l’analyse de la SCET missionnée en 2018 par la Caisse des dépôts pour réfléchir à un outil d’intervention sur l’immobilier commercial autour d’un panel de 6 villes en région.

Au coeur des villes moyennes en région, la vacance commerciale peut atteindre des taux élevés, 2 fois supérieurs ou plus à la vacance moyenne estimée à 11,3% au niveau national (valeur 2016). En cause, la vétusté et l’inadaptation du bâti dans le tissu ancien des villes (taille et configuration des lieux), la cherté des loyers, une offre commerciale non organisée,  la complexité des démarches à engager pour de nouvelles installations…

L’acquisition de locaux commerciaux, leur réhabilitation- incluant leur mise aux normes- avant une remise sur le marché est ainsi apparue comme un levier à activer par les collectivités pour recréer un parcours marchand, réorganiser ou restructurer des linéaires commerciaux…et renforcer plus globalement le coeur de ville dans toutes ses fonctions. 

L’objectif affiché par la Région est l’accompagnement d’une cinquantaine d’opérations innovantes de restructuration de cellules commerciales,  prioritairement situées dans les 16 pôles de centralité. 

 

Un fonds expérimental doté de 5 millions d’euros 

Il s’agit pour la Région de venir en soutien aux opérations capables de créer en coeur de ville une “destination commerciale”, caractérisée par une densité et une diversité de l’offre commerciale et par un environnement permettant de dépasser le seul angle de la consommation.  Les opérations subventionnables doivent avoir pour objectif de densifier l’offre commerciale du coeur de ville et être réfléchies dans le cadre d’une stratégie d’attractivité partenariale et multisectorielle de revitalisation du coeur de ville. Ainsi, la sollicitation auprès de la Région s’appuiera sur les préalables suivants :

  • Une mise en perspective préalable du volet commercial au regard des autres enjeux du territoire s’appuyant sur une stratégie d’intervention globale traitant de l’habitat, d’espaces publics, de déplacements, de dynamique commerciale…
  • La définition d’un périmètre opérationnel  permettant de redynamiser le centre-ville
  • Un plan d’actions
  • L’organisation d’une animation commerciale

Le fonds régional interviendra à hauteur de 50% du déficit de l’opération à charge du maître d’ouvrage.

Contact : Direction de l’Aménagement du territoire – Région Centre-Val de Loire

 

Pour en savoir plus

Télécharger le Focus réalisé par Villes au Carré et AUCI sur la revitalisation du centre des villes petites et moyennes, pôles de centralité en Centre-Val de Loire.

 

 

 

Télécharger le cahier d’analyses statistiques portant sur un nombre limité d’indicateurs socio-économiques a été le premier travail réalisé-de décembre 2016 à janvier 2017- à partir des données disponibles de l’INSEE pour les 16 villes petites et moyennes, pôles de centralité. Notons qu’au 1er janvier 2017, le périmètre de nombreux établissements publics de coopération intercommunale a évolué.

Réalisée à différentes échelles territoriales (unité urbaine, intercommunalité, commune et iris), cette approche a permis de qualifier l’évolution de ce groupe de villes pour la période 2008-2013 et de la comparer, en particulier, aux moyennes régionales. Ce portrait statistique a ensuite été

Ce cahier rassemble des tableaux d’analyse par thèmes :
– Evolutions démographiques
– Emploi
– Logement
Des tableaux de synthèse permettent de situer les villes entres elles, de replacer leur évolution en regard de celle de leur ensemble intercommunal (évolution identique ou non, supérieure ou inférieure) et de la situer vis-à-vis des moyennes régionales(RC) pour chaque indicateur.